couronne de laurier

RES

couronne de laurier

Latin niveau 5ème : De la légende à l'histoire, cours n°3



photo_du_forum_de_rome
photo_du_forum_de_rome
photo_du_forum_de_rome
Un lieu où vous avez voix au chapitre... forum fleche_blanche
barre de séparation barre de séparation
sablier
image d'une épingle



Introduction ܀



Tu dois être à présent un vrai champion de la lecture en latin ; si tu penses que tu fais encore des fautes de prononciation, ne t'inquiète pas, tout comme pour une langue vivante, les petits problèmes de prononciation se règlent avec le temps. N'hésite pas à écouter de nouveau la piste audio du cours précédent pour te corriger si c'est nécessaire.

Dans ce cours nous allons revenir sur les textes du cours précédent (que je t'invite à relire en latin... puis dans leur traduction en français), sur ce qu'ils racontent. D'abord, nous présenterons Virgile, dont il est question dans le premier texte et qui est l'auteur du deuxième. Nous présenterons également un autre auteur important quant à la légende des origines de Rome : Tite-Live (à pononcer comme tu le prononcerais en français ; "Live" dans le nom propre "Tite-Live" ne vient pas du mot anglais que nous connaissons). Ensuite, après un résumé de la légende des origines de Rome, nous repèrerons dans les textes quelques faits grammaticaux. Enfin, nous terminerons par un exercice, un aperçu de quelques oeuvres d'art en rapport avec le cours et un peu de vocabulaire.



Retour à nos textes ܀



L'histoire d'Énée et l'Énéide de Virgile

Texte 1

Vergilius poeta fortunam fugamque Aeneae narrat.

"Nautae Graeci, postquam inuaserunt Troiam, diuitias diripuerunt atque praedam fecerunt et urbem flammis deleuerunt.

Incolas autem aut maxima cum saeuitia occiderunt aut captiuos abduxerunt nec feminis pepercerunt. Sed Aeneas e patria fugit ac abstulit Mineruae statuam.

Deinde in Italiam peruenit. Ibi Latinus rex filiam aduenarum duci dedit. Ascanius filius urbem Albam condidit, unde uenerunt Romulus Remusque."


Traduction

Le poète Virgile raconte la fuite d'Énée et le destin de ce dernier.

"Les matelots grecs, après qu'ils eurent envahi Troie, pillèrent (ses) richesses, firent du butin et détruisirent la ville par les flammes.

Or, ou bien ils tuèrent les habitants avec la plus grande cruauté ou bien ils (les) emmenèrent prisonniers, et n'épargnèrent pas les femmes. Mais Énée s'enfuit de (sa) patrie et emporta la statue de la déesse Minerve.

Ensuite, il parvint en Italie. Là, le roi Latinus donna (sa) fille au chef des étrangers. Le fils (de ce dernier), Ascagne, fonda la ville (d') Albe, d'où vinrent Romulus et Rémus."


Texte 2

Arma uirumque cano, Troiae qui primus ab oris

Italiam, fato profugus, Lauiniaque uenit

Litora, multum ille et terris iactatus et alto

Vi superum saeuae memorem Iunonis ab iram.


Traduction

Je chante les combats et le héros qui, banni des rivages de Troie par le destin, parvint le premier en Italie, aux bords de Lavinium ; il fut longtemps ballotté sur terre et sur mer par le force des dieux tout puissants, à cause de la colère tenace de Junon.


--Premiers vers de l'Énéide de Virgile--

Présentation de Virgile et de Tite-Live

Virgile (vers 70 - 19 av. J.-C)

Virgile est un poète latin, auteur de trois oeuvres : Les Bucoliques, poésie pastorale dans laquelle des bergers dialoguent entre eux, Les Géorgiques, poèmes didactiques invitant les Romains à revenir au travail de la terre et l'Enéide, épopée en 12 chants relatant l'histoire du héros troyen, Énée, depuis sa fuite de Troie jusqu'à son arrivée en Italie et ses combats sur les terres du Latium, région où sera plus tard fondée Rome. Virgile fut le protégé de l'Empereur Auguste ; or, en faisant d'Énée le héros de son épopée nationale, Virgile fait aussi la promotion de l'Empereur qui se disait descendant de la lignée d'Énée.

Les quatre vers mentionnés dans le cours sont extraits de l'Énéide. Il s'agit des quatre premiers vers de ce poème épique. Ils sont célèbres et le poète français Aragon s'en est inspiré pour écrire la préface de son oeuvre Les yeux d'Elsa (1942).


Tite-Live (59 av. J.-C - 17 ap. J.-C)

Tite-Live est un historien latin. Proche également d'Auguste, Tite-Live est connu pour son oeuvre, l'Histoire romaine ; cette oeuvre comptait à l'origine 142 livres, mais seuls 35 nous sont parvenus. Son oeuvre, qui lui a valu de passer à la postérité, relate l'histoire de Rome depuis sa fondation jusqu'au début de l'Empire. L'Histoire romaine couvre donc une période de près de 800 ans.

Pourquoi évoquer ces deux auteurs en particulier ?

C'est dans un premier temps par la tradition orale qu'a été véhiculée la légende des origines. Elle prend peu à peu forme aux IIIème et IIème siècles av. J.-C. sur le modèle des légendes grecques. Si nous connaissons la légende d'Énée grâce principalement à Virgile, c'est grâce surtout à Tite-Live que nous connaissons celle de Rémus, de Romulus et de la fondation de Rome. Il existe d'autres versions de certaines parties de la légende narrée par ces deux auteurs, c'est cependant les versions de Virgile et Tite-Live qui font dans une grande mesure autorité. Par ailleurs, tandis que nous considérons les histoires d'Énée, de Rémus et de Romulus comme des légendes, ces mêmes faits étaient tenus pour véridiques par la plupart des Romains de l'Antiquité. Bien sûr certains Romains plus éclairés remettaient en question les personnages et les faits de la légende ou profitaient de la croyance en cette légende pour mieux assoir leur autorité. Nous pouvons par exemple mentionner l'empereur Auguste qui affermissait sa légitimité politique en prétendant être un descendant d'Énée ; en effet, déclarer être un descendant d'Énée, c'était affirmer que sa place à la tête de l'empire romain était voulue par le destin et les dieux. Mais Auguste y croyait-il réellement lui-même ?

Je t'encourage, il va de soi, à lire, si ce n'est déjà fait, l'Énéide et l'Histoire romaine en partie ou en intégralité. Il existe des florilèges (mot d'origine latine qui signifie "extraits des meilleurs passages") de ces deux livres. Si donc tu n'es pas encore un grand lecteur, penche toi au moins sur ces anthologies (mot d'origine grecque qui signifie "florilège"). En attendant, voici un résumé de la légende des origines de Rome depuis la fuite d'Énée jusqu'à la fondation de Rome par Rémus et Romulus.



Résumé de la légende ܀



Suite à la défaite de Troie contre les Achéens (les Grecs), Énée, qui fait partie des vaincus, fils d'un prince troyen et de la déesse Vénus, fuit Troie en portant son père Anchise sur son dos. Avec quelques compagnons et son fils Iule, Énée cherche à fonder une "nouvelle Troie". Après de nombreuses tribulations sur mer et sur terre, il parvient en Italie dans la région du Latium. Un roi du nom de Latinus lui offre sa fille Lavinia en mariage. Énée affronte alors victorieusement l'ennemi de Latinus, le roi Turnus. Ce dernier est également l'ancien prétendant de Lavinia et est vaincu, en même temps que ses alliés étrusques, par Énée. Par suite, Énée fonde la ville de Lavinium en l'honneur de son épouse Lavinia. Son fils Iule (ou Ascagne) fonde de son côté la ville d'Albe.

Plusieurs générations passent. Le roi d'Albe, Numitor, est détrôné par son frère Amulius. Pour garantir qu'aucun héritier légitime ne viendra exiger le trône, Amulius place la fille de Numitor, Rhéa Silvia, parmi les Vestales. Les Vestales sont des prêtresses qui ont pour obligation de rester chastes. Rhéa Silvia ne pourra donc, en théorie, jamais avoir d'enfant. Mais le dieu Mars, séduit par les charmes de Rhéa Silvia, sans détour et de manière peu civilisée, viole la jeune fille. De cette union, naissent deux frères jumeaux : Rémus et Romulus. Un serviteur d'Amulius est chargé de les abandonner sur les bords du Tibre, mais les deux jumeaux ne meurent pas. Ils sont nourris par une louve puis recueillis par un berger. Un jour Rémus et Romulus apprennent qu'ils sont des descendants de Numitor. Ils renversent Amulius et restaurent Numitor sur le trône d'Albe. En 753 av. J.-C, Rémus et Romulus fondent leur propre ville : Rome. Ils prennent les auspices ; ainsi, le premier qui verra des oiseaux sera le fondateur de la ville. Romulus en aperçoit le premier, mais Rémus, peu après, en aperçoit deux fois plus et conteste la légitimité de Romulus à être le fondateur de la ville. Romulus trace un sillon pour délimiter les frontières de la ville, or Rémus, par bravache, franchit d'un bond le fossé. Romulus lui brise alors le crâne et la ville prend le nom de Rome.

Dans le but de peupler leur nouvelle ville, les premiers Romains enlèvent des femmes à leurs voisins sabins, ce qui aboutit à une fusion des deux royaumes. Rome a à sa tête deux rois : le Sabin Tatius et le Romain Romulus. Romulus meurt enfin un jour d'orage : suite à un obcurcissement du ciel, une fois la lumière revenue, Romulus disparait aux yeux de la foule ; certains prétendent l'avoir vu s'éloigner dans le ciel ; le peuple le range en conséquence au nombre des dieux sous le nom de "Quirinus".

Cette légende contient quelques détails qui appartiennent à la réalité : le site de Rome a commencé à être occupé au VIIIème siècle av. J.-C. et avant la République, que l'on date de 509 av. J.-C., il y a bien eu un régime monarchique à Rome ; les villes de Lavinium et d'Albe ont réellement existé et il y a bien eu un Énée objet d'un culte dans le Latium, mais ces faits sont réinterprétés par la légende, le mythe, pour mettre en évidence la grandeur de Rome et servir son prestige.

Tu connais à present dans les grandes lignes la légende des origines de Rome. Comme tu peux le constater, aussi bien dans mon résumé en français que dans les textes en latin, raconter une histoire implique l'emploi de conjonctions de coordination. Tu ne sais plus de quoi il s'agit ?



Grammaire : conjonctions de coordination 🤔



Tout d'abord, non ! "conjonctions de coordination" n'est pas un gros mot... En latin, de même qu'en français, il y a des conjonctions de coordination. Voici la liste des conjonctions de coordination françaises qu'indiquent les manuels de grammaire traditionnels : "mais, ou, et, donc, or, ni, car". Après une relecture du texte 1, et en t'appuyant sur la traduction au besoin, sauras-tu les repérer ? Tu peux noter dans le champ prévu sous le texte les conjonctions de coordination que tu penses avoir trouvées puis vérifier tes réponses en cliquant sur "Réponses".

Texte 1

Vergilius poeta fortunam fugamque Aeneae narrat.

"Nautae Graeci, postquam inuaserunt Troiam, diuitias diripuerunt atque praedam fecerunt et urbem flammis deleuerunt.

Incolas autem aut maxima cum saeuitia occiderunt aut captiuos abduxerunt nec feminis pepercerunt. Sed Aeneas e patria fugit ac abstulit Mineruae statuam.

Deinde in Italiam peruenit. Ibi Latinus rex filiam aduenarum duci dedit. Ascanius filius urbem Albam condidit, unde uenerunt Romulus Remusque."






Un petit exercice ܀



Essaie de faire l'exercice après avoir mémorisé les grandes lignes de la légende ܀

Questionnaire
Réponds aux questions par un mot ou un chiffre (ne pas oublier la majuscule aux noms propres)
1. Comment s'appelle le père d'Énée ?
2. Quelle cité Énée a-t-il fondée ?
3. Quelle ville Énée a-t-il fuit ?
4. Par quel animal Rémus et Romulus ont-ils été nourris ?
5. En quelle année av. J.-C. la ville de Rome a-t-elle été fondée ?
6. Qui est la mère d'Énée ?
7. Qui est le premier roi de Rome ?
8. Près de quel fleuve Rémus et Romulus furent-ils trouvés ?
9. L'empereur Auguste pretendait être un descendant d'Énée. Vrai ou faux ?
10. Ascagne (ou Iule) est-il le fils d'Énée ? Oui ou non ?

Score =
Les réponses correctes :



Quelques oeuvres inspirées de la légende ܀



représentation picturale d'Énée portant son père Anchise La louve capitoline représentation picturale d'Énée portant son père Anchise

De gauche à droite les titres et les artistes auteurs des oeuvres ci-dessus sont :

  • Énée portant Anchise dans Troie en flammes de Carle Vanloo, 1759, 110x105cm
  • La louve capitoline auteur inconnu pour la louve et peut-être Antonio Pollaiuolo pour les jumeaux, sculpture en bronze, sans doute du milieu du Moyen Âge, 75x114cm
  • Romulus et Rémus de Rubens, 1615-1616, 210x212cm

Les oeuvres dont il est question datent toutes les trois de siècles différents : la sculpture date du Moyen Âge, le tableau de Rubens du XVIIème siècle et celui de Carle Vanloo du XVIIIème. Ces trois périodes sont temporellement éloignées de l'Antiquité. Pourtant chacune s'inspire de héros légendaires du mythe des origines de Rome. Force donc est de constater l'influence qu'a eu l'Antiquité au cours du temps. Aujourd'hui encore l'Antiquité et le mythe des origines de Rome continue à influencer l'art : cinéma, théâtre, littérature... Nous pouvons évidemment mentionner la fameuse série télévisée Rome ou certains passages du best seller Harry Potter, mais ces deux exemples sont loin d'être des cas isolés.

Nous n'analyserons pas ces oeuvres pour le moment, nous le ferons dans un autre cours. Ces oeuvres d'époques différentes te permettent dans un premier temps de prendre toute la mesure de l'influence de l'Antiquité sur les siècles qui l'ont suivie. Toutefois je peux te suggérer quelques recherches rapides sur le net :

  • Qui sont les personnages présents sur les tableaux de Carle Vanloo et de Rubens ?
  • Sur le tableau de Carle Vanloo, que donne la femme au père d'Énée ?
  • Connais-tu la valeur symbolique de la sculpture de La louve capitoline ?
  • La louve capitoline est une sculpture du milieu du Moyen Âge, mais on a longtemps cru qu'elle datait d'une autre époque. Laquelle ?


Vocabulaire à connaitre ܀



Huit mots faciles à mémoriser

Français Latin
mais sed
ou aut
et ac / atque / et / que
et ne... pas / ni nec / neque
ne... pas non
donc ergo
or / quant à / mais autem
car nam / enim
ensuite deinde

Je souhaite passer au cours suivant

bouton de lien vers la page facebook
barre de séparation